La VAE, un levier pour votre évolution professionnelle.


pexels-tirachard-kumtanom-733856_opt

Dans ce monde du travail complètement chamboulé, la formation et la valorisation des compétences apparaissent comme la meilleure arme pour assurer le maintien de l’emploi et favoriser la relance de l’activité de l’entreprise. La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) est l’un des dispositifs incontournables qui répond à ces objectifs.

La VAE entre valorisation des compétences et booster de confiance en soi

La VAE : Validation des Acquis de l’Expérience

Comme son nom l’indique la VAE permet de valoriser l’expérience professionnelle d’une personne en validant une certification professionnelle (diplôme, titre ou certificat professionnels) de tous niveaux (du CAP au Bac+5), qu’il aurait pu obtenir en schéma classique après une ou plusieurs années d’étude. La certification obtenue doit être inscrite au Répertoire  National des Certifications Professionnelles (RNCP). Qu’elle soit obtenue par la voie de la formation ou celle de la VAE, la certification est rigoureusement la même comme défini dans la loi n° 2002-73 du 17.1.02 de modernisation sociale.

Cette démarche s’adresse à tous, que vous soyez salarié, non-salarié, bénévole, chef d’entreprise, élu local, sportif de haut niveau, mais aussi quel que soit votre âge, votre niveau de formation ou même votre nationalité. D’un point de vue administratif, peut prétendre à la VAE toute personne justifiant d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée. Des possibilités de financement existent afin de vous accompagner sur ce processus. La VAE est également éligible au CPF. Si vous êtes salarié, n’hésitez pas à en parler à votre employeur qui peut vous soutenir et vous accompagner dans votre démarche. Vous pouvez aussi engager une VAE à titre personnel, « hors temps de travail », sans que votre employeur en soit informé, afin de valoriser votre expérience professionnelle devant les recruteurs ou dans le cadre d’une reconversion.

En structurant et mettant en lumière des compétences éprouvées, la VAE renforce non seulement la confiance en soi, mais aussi celle d’un recruteur voire de ses collaborateurs ou collègues. Nombreux sont ceux qui n’ont pas ou peu suivi d’études avant de se lancer dans la vie professionnelle. Les raisons sont variées : opportunités professionnelles immédiates, manque de moyens, maturité, passion, choix de vie… . C’est une situation que certains souhaitent voir évoluer avec le temps. Obtenir un diplôme peut devenir un sésame incontournable pour évoluer dans certains métiers ou certaines entreprises.

Lancer un processus de VAE, c’est faire le point sur ses acquis, énumérer ses compétences et faire avancer ses projets professionnels. C’est un pas vers l’évolution !

La VAE, comment ça se passe ?

Afin de faciliter les démarches, vous retrouverez toutes les informations et documents officiels sur le site vae.gouv.fr .

Vous devrez :

  1. Déterminer le diplôme, certificat… qui semble le plus en adéquation avec votre projet. Pour cela, un organisme de formation et/ou certificateur* ou votre employeur pourront vous conseiller. Il est important de bien déterminer vos objectifs et la finalité de votre projet, ainsi que de faire un point précis sur les connaissances et compétences acquises au cours de vos années de travail. Audavia accompagne régulièrement des projets de VAE.
  2. Prendre contact avec l’organisme certificateur afin de vérifier que vous correspondez bien aux profils cibles de la certification visée et de connaître les spécificités et le calendrier du processus de validation. C’est aussi le moment de choisir l’accompagnement souhaité, soit par le certificateur lui-même, soit par un organisme privé spécialisé tel qu’AUDAVIA. L’accompagnement est optionnel mais vivement conseillé. Les conseillers en formation disposent de l’expérience nécessaire pour vous guider vers la réussite de votre VAE.
  3. Déposer votre demande de recevabilité (souvent appelé Livret 1) auprès de l’organisme certificateur. C’est en quelques sortes une étude de faisabilité du projet afin de vérifier la cohérence entre vos compétences acquises et le diplôme visé. Au vu des éléments de ce premier dossier, le certificateur émet un avis favorable, favorable avec réserve ou défavorable. Un avis défavorable ne signifiant pas que vos compétences n’ont pas de valeur, mais que la certification choisie n’est pas adaptée à votre profil.
  4. Constituer votre dossier de preuves (souvent appelé Livret 2 ou mémoire VAE), c’est le cœur de votre démarche. Les 18 ans d’existence de la VAE montrent qu’il est vivement recommandé d’y avoir recours pour bien comprendre les attendus du jury, et bénéficier d’un regard et d’un questionnement tiers stimulant et bienveillant pour prendre le recul suffisant à l’analyse, la valorisation et la mise en mots de son expérience et de ses compétences. Dans ce dossier, vous allez devoir être le plus complet possible et bien organisé pour prouver au jury que toutes ces années d’expérience vous ont permis d’acquérir autant de connaissances que les années d’enseignement habituellement nécessaires à la validation de ce titre. Cette phase dure généralement de 6 à 12 mois en moyenne, cette phase nécessite un travail hebdomadaire rigoureux. C’est aussi en cela que l’accompagnement est utile.
  5. Exposer vos expériences professionnelles à l’oral devant un jury composé d’enseignants et de professionnels du métier. En partant de votre Livret 2 et de réponses aux questions du jury, l’enjeu sera de le convaincre de l’adéquation de votre parcours avec le référentiel de compétences de la certification visée. Dans certains cas, la soutenance orale sera complétée par une mise en situation professionnelle (ex : Certificat de Qualification Professionnelle, titres professionnels délivrés par l’AFPA…).

Se fondant sur la lecture critique de votre dossier et votre soutenance orale, le jury statuera souverainement pour une validation totale, partielle ou nulle. En cas de validation partielle, les blocs de compétences validés sont obtenus sans limite de durée (sauf exception). Pour les blocs non validés, il vous sera proposé le plus souvent de suivre quelques modules d’enseignement pour combler les manques, d’acquérir une expérience dans le domaine concerné afin de compléter votre dossier ou d’enrichir votre dossier existant en valorisant mieux certaines compétences.

Validation des Acquis par l'Expérience

Bien entendu, vous n’êtes pas seul car Audavia peut vous accompagner tout au long de ces différentes étapes, si vous le souhaitez !
*Organisme qui délivre la certification professionnelle.