Le CIF, un vrai tremplin pour la reconversion professionnelle


L’Observatoire des Transitions Professionnelles a édité un rapport sur le CIF (Congé Individuel de Formation) et montre qu’il est un vrai tremplin de reconversion professionnelle.

En effet, environ 40 000 personnes utilisent le CIF pour se former. Après un an, la moitié d’entre eux occupent un emploi en lien avec leur formation. Pour ceux qui étaient sans emploi au démarrage de leur CIF, 3 sur 4 ont retrouvé un emploi un an après leur formation.

Nous voyons bien dans le graphique 1 que la majorité des bénéficiaires du CIF occupaient des postes d’employés ou d’ouvriers. En revanche, peu de cadres ou de professions intermédiaires demandent à bénéficier du CIF.

Graphique 1

D’après le graphique 2, la montée en qualification n’est pas le premier objectif de cette formation, puisque 65% des bénéficiaires ne la souhaitent pas.

En revanche le changement de domaine d’activité est une forte motivation pour 78% des bénéficiaires du CIF.

Grap 2

Le graphique 3 nous montre que les domaines du transport et du sanitaires et sociales sont les plus demandées.

Egalement, le CIF se concentrent principalement sur 20 domaines de formation.

3

Comme le montre le graphique 4, les ¾ des personnes sans emploi, au début de leur formation, ont retrouvé un emploi, un an après leur formation.4

Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, le salaire n’est pas la première motivation pour se former (52%), mais bien l’intérêt du travail (83%). Viennent ensuite la reconnaissance des compétences (75%), les responsabilités (69%) et le temps de travail (53%), comme le prouve ce dernier graphique :

5

Vous souhaitez des informations complémentaires sur le CIF, contactez nos équipes :

PARIS BORDEAUX