L’achat de formation en entreprise : résultats de 2017 et tendances pour 2018


statistics-2899893_1920

Centre Inffo, association qui décrypte depuis plus de 40 ans l’actualité de la formation, vient de publier la 5ème édition de son enquête annuelle sur l’achat de formation auprès des entreprises privées et publiques en 2017. Ces résultats sont de bons indicateurs des tendances pour cette année 2018.

Audavia vous en livre les résultats autour de 4 grandes thématiques :

  1. La politique de formation déclinée dans les entreprises
  2. Bilan stratégique et financier pour l’année 2017
  3. Les types d’actions de formation déployées en 2017
  4. Les relations avec les prestataires de formation

LA POLITIQUE DE FORMATION DES ENTREPRISES

  1. Les managers (33%) et les responsables RH/Formation (34%) jouent un rôle prépondérant en matière de formation.
  2. La formation est un investissement pour le développement de l’entreprise, quelle que soit sa taille (73%).
  3. Pour mettre en place leur politique de formation, les entreprises se servent en premier de l’entretien professionnel (83%).
  4. Le CPF, compte personnel de formation, est peu ou pas utilisé par les entreprises (72%). Les raisons invoquées sont que beaucoup de demandes ne sont pas éligibles, que le CPF est trop complexe ou encore que le site n’est pas intuitif.
  5. La formation hors temps de travail monte en puissance, grâce au CPF (23% des répondants en 2017 contre seulement 2% en 2015).
  6. Les cadres sont encore les plus formés.

BILAN STRATÉGIQUE ET FINANCIER DE L’ANNÉE 2017

  1. Le budget de formation est en hausse ou stable pour la plupart des entreprises.
  2. Le plan de formation est le dispositif le plus mobilisé par l’entreprise.
  3. L’investissement dans les formations certifiantes est en hausse (79% des entreprises en 2017 contre 10% en 2015), boosté par le CPF.
  4. Les certifications inscrites au RNCP sont le premier choix des entreprises
  5. La VAE est moins utilisée en 2017, contrairement à 2015 malgré son égibilité au CPF.

LES TYPES D’ACTIONS DE FORMATION

  1. Les entreprises achètent autant de formations « sur mesure » que « catalogue » mais l’accompagnement personnalisé progresse de 12 points en 2017.
  2. Les formations multimodales progressent (de 15 points pour les formations à distance, de 8 points pour les formations mixtes), mais le présentiel reste majoritaire (99%).
  3. La formation-action (le participant étudie ses propres actions ou expériences sous le questionnement d’un formateur ou un tuteur afin d’en améliorer la performance) devient la modalité pédagogique privilégiée (60% en 2015, 81% en 2017). Le numérique, lié au « distanciel » évolue (49% en 2017 contre 44% en 2015).
  4. Les formations sur le « cœur de métier » sont une priorité.
  5. Les formations en lien avec le numérique montent en puissance.
  6. La durée de formation est, dans la plupart des cas, courte.
  7. Les modalités d’apprentissage informelles (ex : formations en situation de travail) et non formelles (ex : groupes d’échanges de pratiques) sont en progression de 49%

LES RELATIONS AVEC LES PRESTATAIRES DE FORMATION

  1. Les entreprises privilégient le gré à gré pour acheter leur formation (83% en 2017).
  2. La logique de fidélisation des prestataires ne se dément pas.
  3. Pour choisir un nouveau prestataire, la confiance en les pairs est déterminante.
  4. La qualité est le premier critère de choix d’un prestataire (74%). Vient ensuite la spécialisation (60%).
  5. Le respect des exigences du décret qualité des actions de formation est, pour 54% des entreprises, d’une importance particulière et 41% des entreprises souhaitent que leurs prestataires affichent la détention d’un label qualité.
  6. L’évaluation d’impact des formations sur les postes de travail progresse (58% en 2017 contre 42% en 2015) au détriment de l’évaluation de satisfaction (69% en 2017 contre 77% en 2015).
  7. Plus du tiers des entreprises interrogées envisagent d’internaliser une partie de leurs actions de formation afin de centrer les formations sur les pratiques et la réalité des métiers.

Cette étude ne fait que confirmer que la stratégie de positionnement d’Audavia depuis sa création est la bonne avec des valeurs telles que la qualité, l’expertise, la fidélité et la confiance.

Et notre volonté de constamment répondre aux besoins et aux attentes de nos clients n’est pas prête de s’arrêter !

PARIS BORDEAUX 2