Le Bilan de compétences

Un salarié peut envisager la réalisation d’un bilan de compétences dans le but :

  • D’identifier ses compétences peu ou pas utilisées, ses motivations et ses centres d’intérêt,
  • D’analyser précisément la ou les formation(s) à mettre en œuvre,
  • D’évaluer l’opportunité ou non d’une démarche de VAE.

Le bilan de compétences se déroule selon 3 phases :

  • Une phase préliminaire, afin de confirmer l’engagement du salarié dans cette démarche, de définir et d’analyser la nature des besoins, et enfin de l’informer sur les conditions de déroulement,
  • Une phase d’investigation et d’analyse centrée sur le salarié,
  • Une phase de conclusions au-travers d’un document remis au salarié.

Pour les salariés, les conditions suivantes doivent être validées :

  • Salariés en CDI : 5 ans d’activité salariée dont 12 mois dans l’entreprise actuelle,
  • Salariés en CDD : 24 mois consécutifs ou non en qualité de salarié (en CDI ou CDD) au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs en CDD consécutifs ou non au cours de 12 derniers mois,
  • Il n’y a pas de condition d’ancienneté lorsque le bilan de compétences est réalisé dans le cadre du plan de formation.

Bilan-de-competences-duree-entre-deux-demandes

Comment est mis en place le bilan de compétences ? Il peut être réalisé dans le cadre d’un congé spécifique ou du plan de formation de l’entreprise :

  • Congé spécifique : Le salarié doit réaliser une demande écrite (avec les dates de début et de fin et l’organisme choisi) auprès de son employeur 60 jours avant le début du bilan de compétences. Lorsque l’employeur reçoit la demande, il dispose d’un délai de 30 jours pour répondre. Il peut reporter le début du congé, dans la limite de 6 mois s’il le justifie par des raisons de service.
  • Plan de formation de l’entreprise : Il ne peut être réalisé qu’avec l’accord du salarié (délai de 10 jours pour faire connaitre son acceptation)

La demande de prise en charge doit être réalisée auprès d’un organisme externe inscrit sur une liste de l’OPCACIF.

Lorsque le congé de bilan de compétences est pris en charge financièrement, la rémunération habituelle du salarié est maintenue (dans la limite de 24 heures par bilan consécutives ou non).

Bilan-de-competence-refus-prise-en-charge

Découvrez les autres dispositifs de financement pour votre projet de formation :

Le DIF

Le CPF

Le plan de formation

La période de professionnalisation

La Validation des Acquis de l’Expérience

Le Congé examen

Le Congé Individuel Formation (CIF)

Le passeport formation

Le contrat de professionnalisation

N’hésitez pas à nous contacter directement ou bien à nous laisser un message en cliquant ici 

Contact-pour-Paris Contact-pour-Bordeaux

Cliquez ici pour découvrir notre catalogue de formation