Connaissez-vous Scrum.org ?


SCRUM PNG

Les certifications Scrum.org valident et certifient la bonne connaissance et maîtrise de Scrum, un cadre de travail pour le développement de produits complexes. Cette boite à outils, aussi appelée framework, répond aux principes Agiles. Née vers 1987, Scrum est aujourd’hui le cadre le plus utilisé dans le monde Agile. C’est en 2009 que Ken Schwaber et Jeff Sutherland ont créé les certifications Scrum.org.

Qu’est ce que Scrum ?

 

Scrum est un cadre de travail (framework) au sein duquel les acteurs peuvent aborder des problèmes complexes et adaptatifs, en livrant de manière efficace et créative des produits de la plus grande valeur possible.

Fondée sur une théorie du contrôle empirique, dynamique et participative, elle suppose que la connaissance vient avec l’expérience et les décisions doivent se baser sur des faits reconnus. Le cadre Scrum va chercher à améliorer un produit, une équipe et/ou un environnement de travail. Pour cela, chacun dispose d’un rôle et chaque rôle a un but bien précis essentiel au succès. On peut comparer le cadre Scrum au fonctionnement d’une équipe de Rugby. Chaque membre sait ce qu’il doit faire et  doit savoir se réorienter à tout moment, de manière collective et réactive afin d’assurer la réalisation de l’objectif, dans notre cas : la création du produit ou son amélioration.

Les rôles :

-        Le Scrum Master : Il a pour rôle de s’assurer l’application et la compréhension du cadre par les membres de l’équipe. Véritable chef d’orchestre, il supervise la mise en œuvre du projet selon les règles Scrum qu’il maîtrise à la perfection.

-        Le Product Owner : Il a la vision du produit final. Il assure une interaction régulière avec l’équipe de développement afin d’assurer le lien. Il s’assure que le développement respecte les priorités, il corrige et affine les fonctionnalités du produit.

-        Les Developers : équipe pluridisciplinaire qui fait appel à toutes les compétences nécessaires à l’élaboration du produit. Ils transforment les besoins définis en amont par le client en fonctionnalités utilisables.

 

C’est le lien entre les différents acteurs (rôles) et l’articulation autours d’évènements et artefacts qui garantira le succès d’un Sprint. Le « Sprint », est la phase de développement du produit. Elle est volontairement délimitée dans le temps (souvent entre 2 et 4 semaines) et est rythmée par des réunions quotidiennes. C’est une période qui doit donner naissance à une version fonctionnelle et terminée du produit. Afin d’optimiser les chances de chaque Sprint, Scrum propose 4 étapes fondamentales :

-        La planification (Sprint Planning) : première étape qui précède le Sprint. Elle permet à l’ensemble de l’équipe de prendre possession des tâches à accomplir, des objectifs et de mettre en place l’organisation générale du Sprint à venir.

-        La mêlée quotidienne (Daily Scrum) : réunion quotidienne qui n’excède pas 15 min. Elle a pour objectif de s’assurer du bon fonctionnement du projet, la synchronisation entre les différents membres et éventuellement la réorientation des travaux si besoin.

-        La revue (Sprint Review) : étape post-sprint qui permet de réaliser un bilan entre tous les membres de l’équipe et le client pour valider ce qui a été réalisé pendant le Sprint.

-        La rétrospective (Sprint Retrospective) : réunion interne à l’équipe Scrum afin de faire le point sur l’organisation générale. Elle permet de déterminer les points forts et points faibles à améliorer pour le Sprint suivant.

 

Les règles Scrum se fondent sur trois valeurs piliers : la transparence, l’inspection et l’adaptation.

  1. La Transparence va permettre à l’ensemble de l’équipe, des inspecteurs et du client de bien se comprendre à tout moment. Pour cela, on impose un langage commun à ceux qui prennent part au projet. Une définition commune du « fini » est également indispensable pour évaluer le succès du Sprint.
  2. L’inspection se caractérise par une surveillance régulière de l’avancée du projet afin d’éviter toute sorte d’écart et le cas échéant de recentrer le travail.
  3. Enfin, en cas d’écart ou si l’élaboration d’une meilleure version du produit s’impose, l’équipe doit pouvoir s’adapter individuellement et collectivement.

 

 Scrum.org :

 

Les certifications Scrum.org ont pour objectif d’apporter des règles de travail au cadre Scrum de plus en plus utilisé, basé sur une organisation et des principes forts. Lui-même utilisateur Scrum, il était souvent confronté à des situations durant lesquelles les règles n’étaient pas correctement appliquées. En développant ces certifications, il permet d’assurer que les membres de l’équipe aient non seulement une certification mais surtout un niveau de maîtrise Scrum indispensable à la bonne réussite des projets.

 

Les principales certifications pour les différents rôles qui composent une équipe Scrum sont les 3 suivantes :

-        Professional Scrum Master : 3 niveaux de certification (Fundamental, Advanced and Distinguished). Validation de la maîtrise du cadre Scrum et de la capacité à la faire appliquer

-        Professional Scrum Product Owner : 3 niveaux de certification (Fundamental, Advanced and Distinguished). Validation de la maîtrise du cadre Scrum et de la vision produit et ce qui en découle : backlog produit et son management, mise en place de stratégie commerciale et savoir travailler avec l’équipe de développer autour de ses axes.

-        Professional Developer : Validation de la maîtrise du cadre Scrum et des connaissances et techniques qui entourent la création de produit.

 

Audavia peut vous accompagner pour la préparation de ces certifications.

Sachez qu’elles sont d’ailleurs éligibles CPF.

 

N’hésitez pas à nous contacter…
 Pour plus d’informations, contactez-nous par mail (info@audavia.fr) ou par téléphone au 0805 690 063 (appel gratuit)